De 1921 à 1934, la France entreprend dans sa colonie du Congo, la construction d’une ligne de train de Brazzaville à Pointe Noire. Travail forcé, mauvais traitements, punitions des récalcitrants : c’est le chantier le plus meurtrier de la colonisation française, 23 000 morts.

En 2014, le CRAN porte plainte contre l’Etat et l’entreprise SPIE-Batignolles qui a dirigé les travaux, pour « crime contre l’humanité ».
A l’heure où de nombreux Etats et entreprises dans le monde entier se sont engagés dans un processus de réparations, comment la justice française va se prononcer sur ce crime de notre histoire ?

Director / réalisatrice : Catherine Bernstein
Statut : en développement / in developement
Durée : 52′
Avec le soutien de : la Procirep-Angoa, de la Région des Pays de la Loire

If you like this project, please take a second
to share with the world